KIMEA

Conception et prototypage d’un dispositif de captation de mouvements

Kimea : Préserver l’humain en mouvement

Le projet Kimea, initié par la Start-up Moovency, est un outil permettant d’évaluer l’ergonomie des postes de travail dans l’industrie. Ce dispositif capte les mouvements et postures des opérateurs afin d’établir un diagnostique précis visant à identifier et réduire les risques de TMS (Troubles Musculo Squelettiques).
L’algorithme développé par Pierre Plantard, CTO de Moovency et docteur en biomécanique et ergonomie, est au centre de la solution Kimea. Leur dispositif d’origine utilise une caméra Kinect pour capter les mouvements du corps. Nous avons accompagné l’équipe de Moovency dans la conception d’un dispositif centré sur les mouvements des poignets afin d’obtenir des relevés de mesures plus précis, avec pour objectif de présenter une première version lors du CES 2019.
Client
Moovency
Lieu
Rennes, Bretagne
Durée
3 mois
Type
Atelier / Objet

Un atelier de co-création : Prototyper ensemble à la genèse du projet

Nous avons réuni les différents corps de métiers de l’équipe de Moovency lors d’une journée de concertation. Nous avons commencé par cartographier ensemble le projet afin d’identifier toutes les contraintes connus (technologies, terrains, utilisateurs…). Toutes ces informations nous ont permis d’établir un cahier des charges, ainsi qu’une roadmap commune afin d’assurer la bonne conduite du projet.
Nous avons ensuite invité l’équipe à prototyper avec nous une ébauche de solution. A partir de gants existants et de textiles divers, nous avons expérimenté ensemble en découpant, collant, scratchant, cousant des éléments entre eux afin de valider les usages et définir l’architecture du futur dispositif. Cette approche co-créative fût cruciale. Elle a permis à chacun de partager son expertise, son expérience avec le dispositif, écarter les pistes les moins porteuses et identifier très rapidement les idées les plus prometteuses.

Le cahier des charges : Des contraintes liées aux usages, à l’ergonomie, et l’encombrement

Suite à l’atelier de co-création, nous avons amorcé la conception du dispositif. Il se compose de deux mitaines et quatre boitiers accueillant les capteurs (gyroscope, accéléromètre, magnétomètre). Nous avons identifié un certain nombre de contraintes en amont :
Proche de la peau pour limiter son encombrement, se glisser facilement sous des gants, réduire les risques de collision et ainsi garantir la viabilité des relevés de mesures.
Facile à enfiler pour perturber le moins possible le process de l’opérateur en poste.
Souple et confortable afin de s’adapter aux morphologies des opérateurs, ainsi qu’à leurs différents métiers. Le but étant de perturber au minimum leurs mouvements habituels.
Robuste afin de résister aux chocs parfois récurrents dans certains métiers.

Objectif CES 2019 : 3 mois pour concevoir et fabriquer une V01 

Pour nous accompagner dans la confection des mitaines, nous avons fait appel à la designer textile Camille Couton, spécialisée dans la haute couture. En se basant sur notre cahier des charges et nos premières maquettes, elle a réalisé une série de prototypes en 3 tailles S,M et L. Composées de polyamide extensible et proche de la peau, les mitaines intègrent 2 poches permettant d’y glisser aisément les boitiers accueillant les capteurs.
Les boitiers, conçus sur mesure avec une volonté d’encombrement minimum, accueillent les capteurs et leurs batterie. Nous les avons réalisés en stéréolithographie résine, une technique permettant d’imprimer en 3D des pièces complexes en alliant précision et qualité de finition.

Une preuve de concept pour propulser la start up

Le dispositif Kimea a permis à l’équipe Moovency de réaliser des démonstrations de leur technologie lors du CES 2019 à Las Vegas. La start up rennaise a depuis été récompensée « Innovation technologique de l’année » lors de l’édition 2019 des West Web Awards et est actuellement incubée au sein du Village by CA d’Ille-et-Vilaine.