L’Appart Upcyclé

Hackathon, revalorisation de déchets industriels
Du 8 au 10 décembre 2017, se tenait le hackathon L’appart Upcyclé au TechShop d’Ivry-Sur-Seine. Cet évènement initié par l’Ideas Laboratory de Grenoble rassemblait 60 makers, designers, ingénieurs, bricoleurs sensibles aux questions de revalorisation des déchets.
BatiPhoenix, Leroy Merlin et Maximum, partenaires de cet évènement, ont mis à disposition des rebuts récurrents issus de chantiers du BTP ou de pertes industrielles afin de challenger les participants à trouver des solutions viables pour les réemployer dans l’habitat.
Concernés par les problématiques liées à la production, la gestion et à la revalorisation des déchets, nous avons prit part à ce hackathon à travers deux postures : celle de participant et celle de mentor.
Organisateur
Ideas Laboratory
Lieu
TechShop, Ivry-sur-Seine (94)
Dates
8-10 décembre 2017
Type
Objet / Espace / Atelier

Repenser notre besoin d’habiter

L’objectif commun était de fabriquer de toute pièce un appartement upcyclé, c’est à dire conçu et fabriqué uniquement à partir de déchets industriels. Pour ce faire, il fallait répondre aux huit fonctions principales de l’habitat identifiées : s’éclairer, se nourrir, se reposer, se laver, gérer ses déchets, se retrouver, se chauffer et s’isoler thermiquement. Les différents groupes se sont donc organisés autour de ses thématiques pour définir les besoins qui en découlent et explorer les possibilités offertes par nos rebuts.

Changer le statut du déchet

Pour intégrer nos rebuts dans la conception de nos intérieurs, nous devons appréhender le déchet à travers un autre prisme, celui d’une matière première disponible à profusion. Nos poubelles sont des mines d’or, remplies de matériaux précieux, tant par la rareté de certains que par la complexité et le coût des process de fabrication des autres. L’enjeu était ainsi de démontrer la possibilité de changer l’imaginaire associé aux déchets, et qu’avec de l’ingéniosité, de la collaboration et quelques outils, nous pouvons réemployer, réutiliser ou produire de nouveaux objets utiles, durables et attrayants.

Accompagner la concrétisation des idées

Dans notre posture de mentor, l’objectif était d’accompagner les différents porteurs de projet dans leur démarche de conception et de fabrication. Structurer les synergies de groupes, valider les concepts à développer, les aider à recentrer leur process sur l’enjeu initial, concevoir les fichiers de production et faciliter la prise en main des machines pour prototyper. 
Trouver un concept innovant et réalisable en deux jours est un vrai défi : sonder les matériaux existants, identifier ce qu’il est est possible d’en faire, comment les réemployer, avec quels outils, quelles machines les retravailler, les détourner, les adapter…
Heureusement le TechShop est le lieu idéal pour aborder ce genre de problématiques. Une centaine de machines industrielles et semi-industrielles et des outils manuels ou numériques sont à disposition de chacun. Des experts du Low Tech Lab et de l’Ideas Lab étaient déployés pour l’occasion, toujours partant pour mettre la main à la pâte, faire rebondir les idées et partager leurs astuces, connaissances et savoirs-faire.

Un garde manger passif et upcyclé

Dans notre posture de participant, la fonction à explorer était celle de se nourrir. La structure s’est construite à partir d’un module de boites aux lettres d’immeuble récupéré, en recréant des compartiments dédiés d’une part à la culture et de l’autre à la conservation des aliments. Plusieurs technologies ont été adaptées après avoir étudié les différents aliments et leur besoins en ressources. Ce réfrigérateur passif fonctionne ainsi grâce à un système d’effet Venturi et s’inspire également du principe des frigos du désert. Bien qu’expérimental, ce concept a permis d’éprouver les contraintes liées à l’upcycling et à la volonté de réduire au maximum son impact énergétique.